Devenir hôte Airbnb, tous les conseils & astuces pour se lancer !

Vous habitez à Paris, une autre grande ville ou une dans ville très touristique ? Vous avez une chambre chez vous qui ne sert à rien, ou vous avez carrément un appartement/maison secondaire qui est souvent vide ? Alors pourquoi ne pas proposer votre chambre/bien à la location via Airbnb, vous allez voir, il n’y a presque que des avantages. C’est parti pour cet article bien fleuve… On va commencer par des questions pratiques, puis je vais vous conter les plus et les contraintes du systèmes. Vous allez être incollables, et parés à vous lancer !

Pourquoi vouloir louer son bien, sa maison ou juste sa chambre via Airbnb

    • La première raison et la plus valable bien évidemment c’est que cette location va pouvoir compléter vos revenus. Vous allez vraiment gagner de l’argent. Si si. Si vous êtes vous même locataire, vous pouvez régler avec peut-être les 3/4 de votre loyer mensuel. Pas mal, non ? Bien évidemment, cette somme est à déclarer à vos impôts (qui risquent d’augmenter, forcément), pour rester dans la légalité.
    • Vous aidez des gens, qui ne peuvent/veulent pas se payer un hôtel. Car une location, ça permet de manger dans son chez-soi même temporaire, c’est bien pratique, et bien moins chère que devoir aller au resto tous les jours. Et les locations sont bien souvent plus coquettes et accueillantes que les chambres basiques des hôtels qui se ressemblent toutes.
    • Vous êtes le seul maître à bord. Grace à Airbnb, vous avez la maîtrise du prix, des disponibilités de votre location, de règlement intérieur. C’est vous et vous seul qui décidez quand les hôtes doivent arriver, quand ils doivent quitter les lieux, etc… Vous faites comme vous le sentez !
    • Vous allez pouvoir rencontrer des personnes du monde entier, sans bouger de chez vous ! Vous allez en voir du pays, tans les voyageurs vont venir de pays et d’horizons différents. Des jeux, des personnes âgées, etc.. Vous allez voir, les gens qui vont venir chez vous sont tous sympas. C’est l’occasion de se faire des ami du bout du monde ! Allez, ne soyez pas timide !

Airbnb est toujours là en cas d’interrogations ou de pépin. Avec une assistance 24h/24 (téléphone, mail, chat) mais aussi une communauté active qui a réponse à toutes les situations. Vous pourrez aussi partager vos expériences, demander des conseils, etc… Cela devrait rassurer les débutants.

  • Vous allez devoir montrer tous vos talents de polyglotte. Même si c’est le point faible des français qui ne sont clairement pas bons en langue, il va bien falloir vous y mettre ! Bon nombre de vos locataires étrangers ne parleront qu’anglais ou espagnol. C’est l’occasion de vous améliorer, non ?
  • Si vous avez des animaux domestiques (chiens, chats, etc…), ils seront contents de voir du monde et d’avoir des nouvelles personnes à embêter 🙂 Et vos hôtes seront bien contents de caresser votre chat, de jouer avec toutou.
  • Un rêve éveillé: votre logement sera toujours propre. Et oui, car ce que recherchent les voyageurs, ce sont des endroits clean quand ils arrivent. Alors à chaque départ de locataire, vous devrez faire (ou faire faire…) le ménage pour que tout soit nickel le voyageur suivant. Si vous n’êtes pas du tout le roi/la reine du ménage, vous pouvez toujours faire appel à société extérieure !

 

Tout le monde peut devenir hôte sur Airbnb ?

Et oui, et c’est ça qui est génial ! Pratiquement tout le monde peut devenir hôte. Et d’autant que sur la plateforme Airbnb, tout est gratuit. De l’inscription à la mise en ligne de votre annonce, vous ne paierez rien. Au pire, si jamais vous ne recevez de locataires (ce qui serait étonnant…), cela ne vous aura rien coûté, si ce n’est un peu de votre temps. Et si ça peut vous rassurer, tout se loue. Tout est bien évidemment histoire de prix. Que vous proposiez un appart grand luxe, un wagon aménagé ou une chambre modeste à partager, tout se trouve et es loue sur le site. Les demandes sont aussi disparates que les biens proposés. A vous bien évidemment de bien décrire votre logement.

A noter tout de même que la plateforme n’est pas disponible dans certains endroits du globe, comme la Corée du Nord, le Soudan, la Syrie, la Crimée et l’Iran. Le géant Américain devant respecter les lois de ces pays.

Oui, mais je ne suis pas sur place vous donner les clefs aux locataires !

Vous êtes loin du bien que vous souhaitez louer ou vous n’avez pas envie de vous occuper de la remise des clefs ? Pas de problème. Vus pouvez si vous le souhaitez utiliser les services d’une conciergerie disponible dans votre ville. Ces sociétés tierces peuvent également moyennant fiance s’occuper du ménage, de mettre en place votre annonce, etc… Vous restez toutefois responsable de de votre logement et soumis aux mêmes conditions de location que les autres utilisateurs du site.

Louer un bien dont on est locataire

Vous êtes vous même locataire, vous avez une chambre de disponible, vous partez souvent en week-end (donc votre appartement est régulièrement vide), alors il vous est tout à fait possible (et légal) de sous louer le bien dans lequel vous habitez. Si vous avez signé votre bail avant le 27 mars 2014, vous avez la possibilité de sous-louer votre appartement et ou juste une chambre sans prévenir votre proprio (il vaut mieux toutefois le faire…). Si vous avez signé votre bail après cette date, entre temps est passé une loi sur ‘l’accès au logement et urbanisme rénové’. Dans ce cas, vous devez obligatoirement avoir l’accord de votre propriétaire pour sous-louer. Ne faites pas l’impasse, vous pourriez être condamné et devoir payer une forte amende. Veillez toutefois à bien respecter et à bien faire attention aux points qui vont suivre. En premier lieu, vous devez prévenir votre propriétaire que vous souhaitez faire venir chez lui (et oui, c’est chez lui…), d’autre locataires, même temporairement. C’est une question de bon sens, mais aussi de régularité. Comme faire pour vous y prendre… voilà de bons conseils pour que tout se passe bien. Une bonne approche, quoi.

  • Vous devez être au courant des règles qui régissent votre location.
    Avant de pouvoir ‘inviter’ chez vous des voyageurs, pour un week-end ou plus longtemps, assurez-vous que ça n’est pas en contradiction avec votre bail et/ou le règlement de copropriété si vous êtes en appartement. Regardez si dans le contrat il y a une partie concernant la sous-location. En cas de doute, posez la question à votre propriétaire, c’est encore le plus simple et le plus réglo. Vérifiez aussi les lois à l’échelle de de votre ville. Par exemple à Paris, vous ne pouvez pas louer plus de 120 nuits par an.
  • Jouez franc jeu et rassurez votre propriétaire.
    Prenez rendez-vous avec propriétaire et dites lui que vous êtes une personne consciencieuse, respectueuse, que vous aimez son logement que vous ne souhaitez pas quitter (que vous aimez bien le quartier, les voisin, blablabla…), que vous êtes à jour sur vos loyers, et que l’argent que vous allez gagner vous permettra encore plus d’être solvable. Expliquez lui bien pourquoi vous voulez héberger des voyageurs de la plateforme Airbnb. Le cas échéant, expliquez-lui comment ça marche !
  • Dites que votre sous-location est garantie !
    Airbnb possède notamment une Garantie Hôte de plus de 800 000 euros par contrat. En cas de dégâts matériels causés par le locataire au logement, c’est cette garantie qui rentre en jeu. Le contrat Airbnb inclus également une Assurance Hôte également de 800 000 euros. Si jamais un locataire se blesse. De plus, les voyageurs sont notés par communauté, les turbulents sont vite repérés. Cela devrait le rassurer..
  • Expliquez lui les règles que vous souhaitez suivre.
    Votre propriétaire doit être votre premier allié. Indiquez-lui précisément comment vous voyez votre projet, les périodes de location le nombre maximum de voyageurs, montrez lui le document de ‘bonne conduite’ que vous distribuerez à chaque location. Dans ce document doivent être écris les numéros d’urgence, une carte des issues de secours, les personnes à contacter en cas de soucis/problème, etc…
  • Prévenez vos voisins
    Forcément, en louant votre appart, cela va faire des allées et venues dans l’immeuble. Pour que vos voisins ne s’en inquiètent pas (trop), dites-leur que vous comptez faire hôte Airbnb. Et qu’au moindre problème, ils peuvent venir vous voir. Cela devrait les rassurer.
  • Avec un propriétaire très frileux…
    Si votre proprio est quand même retissant, montrez-lui la belle annonce que vous souhaitez mettre, avec des belles photos qui valorisent son bien. Et dites-lui que vous le préviendrez à chaque nouveaux arrivant. Avec leurs profils, photos, etc… Difficile de faire plus ! 🙂
  • Un contrat de sous-location Win-Win: Le Friendly Buildings Program
    Avec le type de contrat Friendly Buildings Program, l’hôte et le véritable propriétaire du logement peuvent se partager les revenus des locations. Avec ce nouveau revenu, le propriétaire pourra lors plus facilement améliorer son logement, le remettre à neuf, car forcément, qui dit nombreux locataires dit risque plus rapide de dégradation du bien (peintures, etc…). C’est vraiment l’argument imparable !
  • Mon propriétaire refuse quand même !
    Si votre propriétaire refuse quand même que vous sous-louiez son bien, demandez lui la ou les raisons. Et tenter de le raisonner/rassurer au maximum. IL est inquiet, c’est normal, c’est un peu nouveau pour lui. Laissez le temps faire son oeuvre et revenez à la charge un peu plus tard. Mais s’il refuse catégoriquement, ne le faites pas derrière son dos !

Concrètement, comment on fait pour devenir hôte ?

Vous allez voir, devenir hôte chez Airbnb, c’est vraiment simple. Tout se fait en quatre grandes étapes que je vais vous indiquer. Sans trop rentrer dans les détails, ça n’est pas le but de cet article.

  • 1- Inscrivez-vous au site Airbnb. Si ça n’est pas déjà fait, bien évidemment.
  • 2- Créez votre annonce. Vous allez voir, c’est très simple, facile d’accès, et bien évidemment totalement gratuit ! Prenez dans un premier temps des belles photos de votre logement (faites attention à la lumière, au cadrage, etc…) puis décrivez le plus fidèlement et le plus précisément ce que vous proposez. Le nombre de pièce, la surface, les prestations, etc… Indiquez ensuite le nombre de visiteurs maximum que vous pouvez recevoir. Airbnb fourni gracieusement une calculatrice intuitive qui permet de vous aider dans la détermination du prix de votre location. Après, libre à vous d’en ternir compte ou pas.
  • 3- Recevez vos hôtes comme il se doit. Vous aurez déjà probalement conversé avec eux via la plateforme. N’hésitez pas à rendre votre location attrayante et accueillante en prévoyant un minimum vital/nécessaire: des draps et serviettes propres, papier toilette et un nécessaire pour cuisiner (huile, sel, poivre, etc…). Et de quoi nettoyer la vaisselle (liquide vaisselle, éponges, torchons). Mieux vous serez noté, plus de voyeurs vous recevrez ! N’oubliez pas d’indiquer le code Wifi.
  • 4- Recevez votre argent. Vous ne devez pas traiter directement avec vos hôtes (pour des histoires d’assurance). Les voyageurs payent d’avance sur le site Airbnb. Une fois leur départ, la plateforme vous reverse la somme, déduite de 3% de frais. Vous pouvez être réglé via Paypal ou par virement bancaire. Pratique et sûr !

Les meilleurs techniques pour louer toujours plus

SI vous habitez dan une grande ville, vous allez forcément être en concurrence avec de nombreux hôtes qui comme vous proposent leurs biens à la location. C’est le jeu, et c’est l’un des attraits de Airbnb: le choix (pour les voyageurs, surtout). Alors, quand dans tout guerre commercial, chaque détail compte pour être le meilleur. Pour avoir augmenter alors votre taux de réservation, la statistique la plus important pour hostellerie, voilà quelques astuces de sioux qui devraient vous aider !

  • N’hésitez pas à offrir des réductions ! Par exemple, vous pouvez toujours offrir 10% de réduction aux voyageurs qui apprécient et qui reviennent louer votre bien. L’amitié, ça s’entretien ! Où aux personnes qui viennent chez vous car elles ont été recommandées par certains de vos anciens clients. Bref, ne soyez pas avare, vous serez récompensés tôt ou tard.
  • Vous pouvez également offrir 10% de réduction aux personnes qui viennent chez vous ‘assez’ longtemps, genre plus d’une semaine. Ça peut-être un argument qui peut faire basculer la transaction en votre faveur.
  • Evidemment, vos tarifs ne doivent être les même en fonction des saisons (hautes et basses), en fonction des vacances, etc… Lors d’événement spéciaux (jour de l’an, Noël, championnat dans votre ville, etc…), n’hésitez pas à gonfler vos prix. Ayez quand même toujours un œil sur les prix pratiqués par la concurrence.
  • Vous êtes nouveau sur le marché ? N’hésitez pas à le mentionner sur votre annonce, et à casser un peu les prix pour vous faire connaitre, du moins sur les premiers mois.
  • Faire marcher le ‘bouche à oreille’ virtuel en boostant votre annonce. Vous pouvez (attention, astuce de sioux !) demander à vos visiteur de mettre votre annonce dans leur ‘wish list’. Ainsi, vous serez mieux positionné dans le moteur de recherche interne de Airbnb. Testé et approuvé ! Et évidemment, plus vous être haut dans les annonces, plus avez de chance d’être vu et donc d’être loué.
  • Utilisez tous les nouveaux canaux actuels pour faire la promotion de votre annonce. N’hésitez pas à faire votre publicité sur les réseaux sociaux comme Txitter, Facebook, Instagram, etc… Mais aussi sur les blogs, les forums. Bref, ratissez large !
  • Les voyageurs aiment savoir où ils mettent les pieds. Ils se basent beaucoup sur les commentaires. Alors si jamais un ancien client ‘oublie’ de vous mettre une appréciation sur votre bien, n’hésitez pas à le relancer (gentillement) quelque fois. N’oubliez pas de lui préciser que c’est très important pour vous !

Devenez hôte Airbnb et recevez du crédit grâce à ce lien !
Devenez hôte Airbnb et recevez un crédit de bienvenue !En profiter